Zakuro (Au coeur du Yamato) – Aki Shimazaki

1970. Tsuyoshi Toda mène une vie paisible entouré de son épouse, ses neveux et sa mère. Depuis quelques temps cette dernière manifeste des troubles de la mémoire. Elle attend toujours le retour de son mari, envoyé en Sibérie comme de nombreux japonais et porté disparu depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Mais un jour, son ami Kojî lui apprend que ce père est bien vivant, et qu’il vit depuis plus de 20 ans dans une ville voisine. Tsuyoshi veut alors le rencontrer pour comprendre pourquoi il n’a pas repris contact avec sa famille…

 Je me rapproche de la maison. Dans le noir surgit le visage de mon père, plus jeune que moi. L’homme qui a aimé sa femme, l’homme qui a adoré ses enfants, l’homme qui a eu un grand sens de la justice, l’homme qui a été têtu mais très honnête. Malgré tout, cet homme ne rentre pas chez lui, où sa femme attend son retour depuis vingt-cinq ans. Au contraire, il envisage maintenant d’émigrer à l’étranger avec sa nouvelle épouse.

Le remariage, le changement de nom, l’habitation à Yokohama, l’émigration aux Etats-Unis… Alors, ma mère aurait attendu le retour de mon père si longtemps pour apprendre une telle histoire ? Si son état mental était normal, elle deviendrait folle.

Zakuro – Aki Shimazaki – Actes Sud – Babel – p. 49

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s