Le sourire étrusque – José Luis Sampedro

Le vieux Salvatore Roncone est contraint de venir vivre chez son fils, à Milan, pour soigner la maladie qui le ronge. Mais il déteste la vie en ville et ne comprend pas les Milanais qui, selon lui, ne savent pas profiter de la vie. Il préfère sa Calabre natale, sauvage et authentique. C’est pourtant là qu’il va rencontrer les derniers amours de sa vie : Hortensia et son petit-fils Bruno.

A l’approche de la mort, il veut transmettre au petit Bruno ce qu’il n’a pas réussi à transmettre à son propre fils : ses souvenirs de résistant, durant la guerre, les plaisirs de sa vie à la campagne auprès de ses compagnons et des femmes qu’il a aimées.

Ce roman plein de tendresse met face à face deux générations, deux façons de vivre et de concevoir la vie très différentes, mais qui finiront par se comprendre.

… j’ai jamais eu peur de mourir. […] Quoique maintenant, si, ça m’importe, parce que tu as besoin de moi, je peux pas te laisser seul dans ce Milan répugnant… Tu sais, je voulais pas te le dire, mais ça m’a échappé et il vaut mieux que tu te fasses à l’idée ; cette nuit de Noël, c’est la dernière pour moi et, sinon celle-là, la suivant à coup sûr… Ne t’inquiète pas, j’ai le temps de te laisser sur le bon chemin ; tu es déjà en train de le prendre… Il nous reste encore tout l’été et l’automne ; je durerai le temps qu’il faudra pour toi. […] on ira là-bas pour que je t’explique tout et que tes racines poussent dans une terre d’hommes. Ensuite, ça me sera égal de mourir, ce que je t’aurai appris, tu ne pourras plus jamais l’oublier. Tu seras un arbre aussi haut et droit que moi, Brunettino, je te le jure.

Le sourire étrusque  –  Métailié  (Suites)  –  p. 165-166

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s