L’argent des autres – Justin Cartwright

Trust, fonds de roulement, transaction, actif, trader,… si vous ne comprenez rien au vocabulaire financier, ce roman peut vous aider à éclaircir quelques termes. Il met en scène le directeur d’une banque familiale : Julian Trevelyan-Tubal, qui tente de redresser les finances de son entreprise mise en faillite suite à des placements risqués. Mais les méthodes employées ne sont pas tout à fait légitimes : qu’importe, dans le monde de la finance, on peut toujours trouver un moyen de se sortir blanchi d’une affaire frauduleuse… à condition que des journalistes « mal intentionnés » ne mettent pas leur nez là où il ne faut pas. C’est par l’entremise involontaire d’Artair MacCleod, metteur en scène de théâtre, que cela va se faire : il révèle en effet à une jeune journaliste qu’il n’a pas touché une subvention qui jusque-là lui était versée chaque année par une fondation financée par la banque Tubal & Co. Il faut dire qu’il est l’ex-mari de Fleur, ancienne actrice, qui l’a quitté pour épouser Sir Harry Trevelyan-Tubal, père de Julian et de vingt ans son ainé. Lorsque celui-ci, affaibli par une attaque cérébrale, meurt, elle se demande ce qu’elle va devenir, car bien que richissime, elle n’avait « d’amis » que ceux de son mari, dont elle n’a pas eu d’enfant…

Un roman agréable à lire, sur le pouvoir infini et destructeur de l’argent.

[Fleur] se rappelle combien elle était jeune et pleine d’espoir, et comprend qu’Artair a fait quelque chose d’héroïque : il a gardé foi en l’art et en ses pouvoirs. Elle comprend que Harry et sa famille, malgré leur goût parfait et leur sophistication, ne parlent jamais à leur âme. Ils ont bon goût, mais ne peuvent pas être artistes. Ils ont de la classe, mais pas d’amour. Ils ont de la fortune, mais elle les a isolés. Ils ont hérité de l’art de la conversation mais, en leur for intérieur, ils sont hautains et méprisants. Ils ont des manières exquises, mais elles sont destinées à cacher leur indifférence.

L’argent des autres – Justin Cartwright – Jacqueline Chambon – p. 252.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s