Ecoute la pluie – Michèle Lesbre

Une femme attend le métro près d’un vieil homme qui lui sourit. Elle va prendre un train pour rejoindre un homme à Nantes. Mais soudain, la rame de métro arrive et le vieil homme se jette dessous. Affolée, elle s’enfuit et court à travers les rues de Paris. Elle rentre chez elle et tente de retrouver son calme, mais rien n’y fait, elle décide alors de ressortir et va errer toute la nuit dans la ville, allant chez une amie, dans des bars, marchant au hasard des rues… et dans le même temps, parle de sa vie, de cet homme qu’elle devait rejoindre, de leur rencontre, leur liaison instable, leurs voyages, de son enfance, son père… mais sans cesse lui revient l’image du vieil homme souriant qui disparait sous le métro.

J’ai marché vers ce café, j’étais terrassée par le pouvoir qu’avait le vieil homme du métro de faire surgir tout un passé, le nôtre, tout ce qui avait jalonné la longue histoire qui n’en finissait pas de nous réunir et de nous séparer, de révéler ses failles et ses sursauts, de me faire douter d’elle.

[…] Comment mettre fin à ce désordre dans lequel je tente de garder l’équilibre ? Tout ce qui défile dans ma mémoire me prend au dépourvu, m’entraine dans des zones que j’évite d’ordinaire.

Ecoute la pluie – Michèle Lesbre – Sabine Wespieser Editeur – p. 68-69

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s