Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre – Ruta Sepetys

Lina a 15 ans en 1941 lorsqu’un soir des agents du NKVD (futur KGB), viennent l’arrêter avec sa mère et son petit frère. Quelques mois auparavant, Staline a envahi la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie et décidé d’en éliminer toute personne susceptible de s’opposer au pouvoir soviétique. Le père de Lina, professeur à l’université, fait partie de « la liste » des intellectuels à supprimer, il est lui aussi arrêté, mais séparé de sa famille ; Après plusieurs semaines de voyage dans un wagon à bestiaux, où Lina fait la connaissance d’Andrius, ils arrivent, avec des centaines d’autres personnes, dans un kolkhoze. Ils apprennent un soir qu’ils sont tous condamnés (femmes, hommes et enfants) à 25 ans de travaux forcés. Ils vont se battre pour survivre au dur travail, au manque de nourriture au froid extrème et aux humiliations qui leurs sont imposées…

L’auteur de ce roman est d’origine Lituanienne et a enquêté pour écrire ce roman, a recueilli des témoignages de personnes ayant été envoyées dans des kolkhozes et au goulag dans les années 1940 et 1950. Elle s’est inspirée de leurs récits pour créer ses personnages et décrire leur vie de misère et leur combat quotidien pour survivre et rester digne face à l’injustice et la cuauté, dans ces endroits coupés du monde.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s